Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de T-H-A

Le blog de T-H-A

Des droits, toujours des droits. Parlons-en !


La déchéance de nationalité par les nuls

Publié le 30 Décembre 2015, 12:48pm

Je pensais que ce sujet allait s’épuiser de lui-même, mais manifestement on continue à dire énormément de conneries sur la déchéance de nationalité. Parce que d’après ce que je lis, c’est soit la kryptonite des terroristes, soit la fin de notre civilisation. Alors qu’on dirait un magnifique appeau à Trolls politiques.

Et en fait c’est seulement très con. Mais alors à un point intéressant niveau connerie, genre le truc qui sert vraiment à que dalle, et sur lequel tout le monde va gueuler pendant des semaines, juste pour faire le cake et se faire une image politique pour trois sous et avec peu d’effort. En n’oubliant pas que surtout, ça ne coûte rien, que n’importe quel connard peut se faire mousser là-dessus même s’il n’y connaît rien, et ça rapporte beaucoup plus en termes d’image que de rentrer dans le détail des chiffres et de vraiment essayer de mettre en œuvre une politique de la sécurité connectée à la réalité.

La meilleure preuve que c’est un sujet vide, ça reste quand même que tous les responsables politiques s’expriment sur le sujet, et je ne parle pas de la plupart des média, dont la capacité à faire une analyse politique se résume à un commentaire sportif. Je parie que Christian Jeanpierre ferait aussi bien que Pujadas et autres, c’est pour dire.

Vous ne me croyez pas ? Je crois que vous êtes encore bien naïfs sur ce qu’on appelle encore un combat politique, mais bon regardons ça ensemble.

Je ne vais même pas rentrer dans la logique juridique, ni dans le droit applicable en France, en Syldavie, au Gondor ni même sur Mustaphar.

Non on va plutôt parler des fonctions attachées à la peine, c’est-à-dire à la sanction pénale.

Ou pour résumer, dire pourquoi c’est vraiment, mais alors vraiment très très con cette histoire de déchéance de nationalité.

Traditionnellement, en sciences criminelles, on associe trois fonctions à la peine, et vous allez voir que c’est globalement la même chose que quand vous punissez votre gosse :

Une fonction expiatrice

Une fonction d’intimidation (ou de dissuasion), qu’elle soit collective ou individuelle

Une fonction de réadaptation, ou d’amendement

Rentrons dans le sujet :
La fonction expiatrice est en réalité la plus connue, il s’agit en fait de faire souffrir la personne à hauteur du préjudice qu’elle a causé à la société. Oui, parce que l’action pénale, à la différence de celle exercée par la personne qui se prétend victime d’une infraction, qui est l’action civile. C’est bien sûr cette fonction qui est systématiquement mis en avant par les insatisfaits de l’action de la justice, les soiffards de sang, et le petit frère à qui on a pété son jouet. Si vous gueulez systématiquement, commencez quand même à vous demander si vous n’avez pas la maturité et le développement intellectuel dudit petit frère, qui a lui des excuses.

Dans notre affaire, est-ce que c’est con ? Ben ouais, vachement même. Parce qu’un terroriste c’est quoi en fait ?
D’après les profils qu’on a, ce sont des jeunes, de nationalité française la plupart du temps, et des fois avec une autre en cadeau, qui sont partis faire le djihad chez DAESH (ou l’Etat islamique, ça veut dire la même chose).

Ces fougueux jeunes hommes et femmes, sont donc partis pour aller nous péter la gueule quand on boit un café, ou qu’on va se faire un match de foot ou un concert de métal. La France est donc devenue leur ennemie.
Donc, qu’est-ce que ça peut bien leur faire, comme douleur ou peine, de ne plus être français ?
J’attends vos suggestions dans les commentaires, moi perso j’ai toujours pas trouvé, mais je pense que je dois avoir plus de souffrance morale quand je ne trouve pas le sèche-cheveux dans ma salle de bains. Ca revient quand même à punir votre gosse de Thalassa.

Donc on commence déjà sur le point le plus connu, le plus attendu par la plupart de la population sur le sujet de la sanction pénale, et on voit que déjà ça sert à rien. Notez le début grandiose.

Passons à la fonction d’intimidation ou de dissuasion. Cette fonction est entendue comme la faculté pour une peine d’être exemplaire, c’est-à-dire à décourager soit les membres de la société à commettre un acte similaire, soit la personne à réitérer son acte. Ca peut être le cas de la peine avec sursis : si tu recommences à faire une bêtise, on te condamne et tu te reprends la peine d’avant dans la tronche avec les intérêts.
C’est une fonction de la peine à laquelle on accorde bien souvent trop d’importance. En effet, dans la plupart des crimes de sang notamment, elle est quasiment inefficace.

Prenons l’exemple d’un crime passionnel, c’est plus souvent le tabou du meurtre que l’importance de la peine encourue qui décourage le passage à l’acte. Or, face à quelqu’un de déterminé, cela n’aura que peu d’effet, voire pas du tout. Pour un pervers (psychopathe, sociopathe, restaurant à pâtes), ça ne rentre même pas en ligne de compte.
Si on prend la déchéance de nationalité, il va falloir me dire ce qui est intimidant pour un terroriste. Parce que là aussi, j’avoue que je sèche un peu.

Prenons une scène de la vie quotidienne chez DAECH :

« Bon Mustapha, ça y est, c’est décidé, tu pars faire péter le Bataclan, donc je te fais tamponner ton bon pour les 72 vierges.

-Hourra, 72 nanas sans expérience sexuelle, je vais m’éclater comme un fou, quand est-ce que je pars ?

-On t’a pris ton billet d’avion, tu pars dans trois jours.

-Mais attendez, je viens de voir qu’en plus de la prison à vie, je risque de plus être français !

-Merde, je comprends à quel point c’est important pour toi, tu aimes tellement la France que tu veux buter ses habitants les plus vulnérables. Bon tu sais quoi, on arrête, et on va plutôt planter des brocolis. »

Je ne crois pas avoir besoin de rajouter grand-chose. Pour votre gosse, ça revient à lui dire : « attention, si tu fais pas tes devoirs, tu vas être puni de Thalassa ! ». Ouais.

Enfin, troisième fonction : la réadaptation ou l’amendement. Vous voulez que j’explique ? Dites donc, vous insistez pas un peu lourdement, là ?
Bon ok : donc Mustapha tu n’es plus français, je suis sûr que ça va te donner envie de réintégrer la société française, aller voter, trouver du boulot en France. Toi qui viens d’un quartier super moisi, qui avait tellement d’intégration à la base, maintenant que tu n’es plus français, tu peux grâce à notre super déchéance de nationalité rejeter tout ton système d’endoctrinement.

En fait, je dois être un peu con, parce que la déchéance de nationalité, c’est vraiment magique. Sans déconner, si on avait déchu Dark Vador de sa nationalité tatooienne, où il a passé la quasi intégralité de son séjour en tant qu’esclave, je suis sûr qu’il serait revenu direct du Côté lumineux de la Force.

Et venez pas me la ramener avec le côté symbolique : une peine symbolique, ça compte que pour ceux qui y accordent de l’importance. Et si ça sert à rien, ça vient faire quoi dans une loi ?

Donc ça vous fait pas mal aux oreilles d’entendre ce fabuleux débat ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents