Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de T-H-A

Le blog de T-H-A

Des droits, toujours des droits. Parlons-en !


Illégitime ignorance

Publié par T-H-A sur 14 Septembre 2013, 12:36pm

Catégories : #Mettons les choses au point

Évidemment ça fait bien longtemps que je n'étais pas sorti de ma réserve éditoriale. Mais il est des situations dans lesquelles je ne peux me taire, au point de taper sur un téléphone cet article depuis mes vacances. Je parle bien évidemment de l'affaire de la bijouterie de Nice. Quels sont les faits constatés ? Après avoir été braqué par deux personnes, un bijoutier prend son arme de poing, sort et leur tire dessus à trois reprises. L'un des deux décédé quelques minutes plus tard. Une instruction est en cours pour de faits de meurtre. EN droit, le code pénal punit de trente années de réclusion criminelle le fait de donner volontairement la mort à autrui. Dans cette situation, comment ignorer que le tir de trois balles aura comme conséquence probable le décès? Les armes à feu tuent. Tout le travail des enquêteurs sera alors de déterminer si oui ou non le tireur avait l'intention de tuer. Et ici, celui qui vous dit oui ou non est un menteur : qui en sait plus que les protagonistes ou les enquêteurs? Je vous conseille une carrière au FBI si vous le pensez. Parlons maintenant un peu de légitime défense, de ce moment chiant où on va parler de droit, mais aussi de justice. La légitime défense est définie par l'article 122-5 du code pénal: N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte. N'est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l'exécution d'un crime ou d'un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu'un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l'infraction. Vous noterez qu'il y a deux cas de légitime défense : la loi considère en effet qu'on ne peut pas tout faire pour défendre ses biens : il est impossible de retenir la légitime défense dans le cadre de la défense de ses biens. Ceci état posé, je pense que sur ce critère le bijoutier peut soutenir à raison la peur pour sa vie, du fait que les agresseurs étaient armés et avaient tapé sur lui. Mais là où ça merde les amis, c'est quand on parle d'accomplir dans le même temps un acte nécessaire à la défense. Le droit pénal interdit la vengeance. Que vous soyez menacés et que vous vous défendiez, alors la légitime défense sera retenue. Mais que vous abattiez un jeune homme de 18 ans qui court, c'est vous faire justice vous-même. Posez vous la question : a-t-on le droit de frapper quelqu'un deux jours après une agression? Si vous abattez le chien du voisin qui vous a mordu une semaine avant, vous vous défendez ou vous préparez une guerre préventive en Irak, pour le cas ou on vous attaquerait? La justice ne juge que les actes, en ce qu'ils sont imputables à des personnes. Bien évidemment que l'on prendra en compte toutes les circonstances des faits pour réduire la peine. Mais la vie d'un être humain, ça vaut quoi par rapport à des bijoux? Pour finir, je vous laisse avec Renaud. http://www.youtube.com/watch?v=5QZyNUktArY

Commenter cet article

serrurier paris 24/11/2014 21:20

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents